Evénement #2 – Make the Choice – Saison 3

Evénement #2 – Make the Choice – Saison 3

Evénement #2 – Make the Choice – Saison 3

Dans cette nouvelle rubrique, retrouvez tous les événements de La Plateforme_

La Plateforme est partenaire de Make The Choice, un programme de l’UPE 13 pour accompagner 15 porteurs de projet à créer leur entreprise grâce à un accompagnement personnalisé, du coaching et 4 mois d’incubation en entreprise. 

Les critères pour s’inscrire : 
– Avoir entre 18-30 ans 
– Résider dans les Bouches-du-Rhône 
– Avoir un projet d’entreprise 

À la clé : 
Un coach rien que pour toi ! 
2 journées d’exploration pour booster ton projet. 
Des masterclass avec des personnalités inspirantes.
– 4 mois d’incubation dans une entreprise pour lancer ton projet. 
1 an d’adhésion à l’Upe 13 pour découvrir ton réseau. 

Et pleins d’autres surprises ! 

La date limite des candidatures est le 20 mai 2021. 

 

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.

Nos apprenants ont du talent #4

Nos apprenants ont du talent #4

Nos apprenants ont du talent #4

Dans cette nouvelle rubrique, nous interviewons chaque mois un apprenant de La Plateforme_ afin d’en savoir plus sur lui et son parcours.

1/ Bonjour Sarah, pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Sarah Jean-Gilles, j’ai 25 ans et je suis originaire de Martinique.
Je suis  sportive, je pratique du hand-ball en compétition depuis l’âge de 9 ans. 

Concernant mon parcours scolaire, à mes 21 ans, j’ai quitté mon île natale pour poursuivre mes études de biologie.
J’ai intégré un master de biologie-santé à l’université de Cergy-Pontoise car j’avais pour ambition de travailler dans le secteur de la recherche. À l’issue d’un stage très intéressant au sein du  laboratoire Inserm U1026 Biotis spécialisé en ingénierie tissulaire, j’ai réalisé que je souhaitais contribuer à l’innovation en Santé et plus spécifiquement dans le domaine du dispositif médical. 

Pour enrichir mes compétences en ingénierie, je me suis ainsi réorienté vers le Master Sciences et Numérique pour la Santé (spécialité Ingénierie des dispositifs pour la Santé) de l’Université de Montpellier. 

Nouvelle formation, nouvelle ville, nouveaux défis ! Pluridisciplinaire, je dispose aujourd’hui de nombreuses compétences qui m’apportent une vision originale de l’ingénierie en Santé. 

Fraîchement diplômée, j’ai pris le parti d’anticiper la pénurie d’embauche symptomatique de la crise sanitaire ; profiter de cette année compliquée pour potentialiser mes compétences en attendant que la situation s’apaise.  

Je me suis donc intéressé à CentraleDigitalLabLaPlateforme_, une formation d’un an co-dispensée par l’Ecole Centrale de Marseille et La Plateforme_ dont la description avait été partagée par le responsable de mon master. 

Séduite par les modules d’enseignement proposés notamment en Intelligence Artificielle et Data Analyse, j’ai postulé avant même l’obtention de mon diplôme. 

2/ Comment ça s’est passé cette nouvelle aventure et pourquoi as tu choisi la Plateforme_ ?

J’ai donc intégré la promotion CentraleDigital@LabLaPlateforme_ 2020-21 en septembre dernier. Après cinq semaines de cours intensifs, j’ai commencé à travailler sur un premier projet alors que je découvrais tout juste les bases de la programmation. 

Malgré ma grande capacité d’adaptation, je devais me rendre à l’évidence : un mois et demi pour intégrer autant de nouvelles notions s’avérait trop peu. 

J’ai donc pris la décision en décembre de basculer à l’IA School sous les recommandations d’une des responsables de la formation. 

Même si au début, j’ai vécu cette réorientation comme un échec, avec du recul, je n’ai aucun regret. J’y suis épanouie car j’évolue à mon rythme et la pédagogie active me rend très autonome dans mon apprentissage. J’ai appris énormément en sept mois et j’ai acquis un grand nombre de compétences. 

3/ Peux-tu nous parler des projets que tu as réalisés ? 

J’ai réalisé de nombreux projets mobilisant plusieurs compétences : un algorithme capable de résoudre un sudoku, implémenter un système capable de prédire le prix d’une voiture en fonction de différentes caractéristiques (année de fabrication, kilométrage, carburant, mode de transmission, …), un outil capable de diagnostiquer le risque cardiovasculaire d’un individu en fonction de différents facteurs (poids, taille, sexe, glycémie, taux de cholestérol, activité physique, âge,…), un dashboard pour étudier l’évolution de la pandémie de COVID, un classifieur d’image capable de prédire les animaux figurant sur une image. 

Actuellement, en parallèle de mon stage, je travaille sur un système de base de données relationnelles.

4/ Un message pour de futurs apprenants de la Plateforme_ ?

N’ayez pas peur de passer dans le côté obscur de la force. 

Profitez de cette façon originale d’apprendre et d’acquérir des compétences. Une méthode « antiacadémique », basée sur une pédagogie active qui valorise un apprentissage autonome et responsable indissociable de la collaboration et l’échange avec les autres.

5/ Peux-tu nous partager ton retour en tant que femme sur l'univers de l'IA 

C’est génial et vraiment inspirant. Nous devons montrer que nous avons tout autant notre place que la jante masculine dans ce secteur d’activité. J’aimerais vraiment promouvoir ce que je considère comme un métier d’avenir auprès de mes consœurs. 

Ambitionnant de devenir spécialiste IA en Santé, j’espère que la proportion de femmes exerçant ce type de poste augmentera avec les années !

6/ Tu fais ton stage dans le milieu de la santé, au sein d'un laboratoire plus précisément. 
Quels liens peux-tu faire entre ces 2 domaines ?
Pour toi, est-ce indispensable d'associer l'IA dans le domaine de la santé ?

L’intelligence Artificielle trouve sa place dans tous les domaines et particulièrement en Santé. 
Comme vous pourrez le lire dans mon profil, je suis convaincue qu’il vaille « mieux prédire pour guérir !». 

En l’occurrence, le projet sur lequel je travaille actuellement a pour finalité de développer un outil d’aide au diagnostic de patients cérébrolésés. 
Outre le diagnostic, l’IA peut entre autres servir à évaluer le risque pour un individu de développer une maladie en fonction de facteurs prédictifs (âge, sexe, pathologies, activité sportive), prédire son évolution, l’étude épidémiologique d’une maladie (par exemple : évolution de la pandémie de covid dans le monde), la robotique médicale ou bien encore de nombreuses applications en chirurgie. Autant de perspectives d’applications de l’IA, dont les potentialités à révolutionner le secteur de la santé ne sont plus à démontrer.

En mon sens, il devient donc indispensable d’implanter l’IA dans la Santé et cette problématique prend d’autant plus de sens avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement. 

Par ailleurs, dans notre ère fortement marquée par la transition numérique des secteurs et en particulier la digitalisation du système de santé, l’application de l’IA en Santé me paraît évidente. 

7/ Penses-tu que cette formation a été bénéfique pour toi ? 

Totalement ! Ma montée en compétences depuis mon entrée en septembre est plus que considérable. 
Mes collègues et même, mon entourage constatent ma progression et moi-même je me sens aujourd’hui à l’aise dans ce domaine qui me semblait pourtant si inaccessible. 

Il s’agit pour moi, d’une expérience très enrichissante tant sur le plan professionnel, mais aussi sur le plan humain.
J’y ai rencontré des personnes formidables (petit clin d’œil à « ma Rima ») qui ont fortement contribué à ma progression et mon épanouissement professionnel ! Je tiens d’ailleurs à tous les remercier pour leur soutien et je leur exprime ma profonde reconnaissance.

En définitive, cette expérience est sans nul doute le plus gros challenge auquel j’ai pu être confronté jusqu’à présent. 

Les débuts ont été difficiles, sortir de sa zone de confort n’est jamais chose facile mais le jeu en valait la chandelle ! 

8/ Si tu aurais un message pour les femmes qui veulent se lancer dans l’IA mais qui n’osent pas, quel serait t’il ? 

Comme dirait Beyoncé « Let’s run the World… of IA ! »

 

 

Retrouvez Sarah sur son LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/sarah-jean-gilles/

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.

Evénement #1 – Table ronde avec Cédric O. sur l’ inclusion dans le numérique

Evénement #1 – Table ronde avec Cédric O. sur l’ inclusion dans le numérique

Evénement #1 – Table ronde avec Cédric O. sur l’ inclusion dans le numérique

Dans cette nouvelle rubrique, retrouvez tous les événements de La Plateforme_

Le vendredi 5 février dernier, La Plateforme_  a organisé une table ronde sur le thème de l’ inclusion dans le numérique avec des invités d’exception pour enrichir le débat:  Cedric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques; Olivia Gregoire, secrétaire d’État à l’ESS; Elisabeth Fonteix, Directrice de la Formation et du Développement des Compétences du Groupe Orange; Samia Ghozlane, Directrice de la Grande Ecole du Numérique et  Serge Magdeleine, Directeur Général du Crédit Agricole Alpes Provence.

Cet événement a été l’occasion de rappeler à quel point l’inclusion de jeunes talents est au cœur du projet de La Plateforme_ mais aussi le chemin qu’il reste à parcourir à l’échelle nationale pour apporter  plus de diversité dans les métiers du numérique. Un domaine qui reste particulièrement résilient malgré la crise actuelle, et toujours porteur en matière d’emploi. On a besoin de plus de jeunes formés au code, à la data, à la cybersécurité… cette année et pour les années à venir !  

 

Retrouvez l’intégralité de la table ronde sur l’inclusion dans le numérique.

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.

Nos apprenants ont du talent #3

Nos apprenants ont du talent #3

Nos apprenants ont du talent #3

Dans cette nouvelle rubrique, nous interviewons chaque mois un apprenant de la Plateforme afin d’en savoir plus sur lui et son parcours.

1/ Bonjour Clément, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Clément CAILLAT, j’ai 19 ans et je suis originaire de Grenoble, en Isère. 

Ma vie scolaire est plutôt chaotique, mais en dehors de l’école, j’ai toujours été passionnée par l’informatique et le développement web.Quand j’avais 13 ans, j’ai vu un ami qui connaissait le langage HTML  modifier le code source des pages Web, j’ai pensé que s’il pouvait le faire, je pourrais aussi. À l’âge de 14 ans, j’ai commencé à apprendre le HTML par moi-même. J’ai continué à utiliser d’autres langages orientés logiciels, puis j’ai commencé à travailler sur des petits projets personnels de développement web.

Je n’ai jamais été vraiment intéressé par ce qu’on apprenait à l’école. Ce qui m’intéresse c’est d’apprendre la journée, de rentrer chez moi pour le mettre en application sur mon pc et essayer de découvrir de nouveaux langages. 

Au lycée et j’ai fait un cursus STMG, sciences techniques du management et de gestion, ça a été 2 années assez rudes pendant lesquelles j’avais du mal à envisager l’avenir.A l’époque,  on m’a souvent dit que je n’avais pas les compétences théoriques pour me lancer dans les métiers du numérique.  Moi je savais que c’était possible, et je leur ai dit que j’allais m’en sortir. 

Je n’ai pas mon baccalauréat, mais je n’ai jamais pensé que c’était un obstacle insurmontable.

2/ Comment ça s’est passé et pourquoi as tu choisi la Plateforme_ ?

J’étais dans une relation avec une jeune femme qui venait de commencer ses études supérieurs à Aix-en-Provence, je l’ai suivie et j’ai commencé à en apprendre davantage sur cette région. Mon plan de base était de faire un service civique à la Croix Rouge, pas forcément dans le digital, puis j’ai découvert La Plateforme_

Je m’étais déjà renseigné sur des écoles du numérique comme l’école 42, puis je suis tombé sur un post sur un réseau social parlant de La Plateforme_ comme de la nouvelle école numérique à Marseille et ouverte à tous. Et j’ai postulé !. 

J’ai eu un rendez-vous rapidement avec un membre de l’équipe pédagogique, Pascal en l’occurrence. Il m’a proposé de poursuivre le processus en participant à un hackathon: un test de 3 jours pour sélectionner les apprenants. J’ai tout de suite super bien aimé ! Je n’avais qu’une envie:  commencer les cours de la Coding school.

J’ai été très séduit par la méthode “Student Adaptive Learning” proposée par la Plateforme:  ça veut dire que l’école s’adapte aux étudiants, c’est quelque chose que j’aime beaucoup.  C’est également très concret: on apprend quelque chose pendant la journée et on peut directement l’exploiter le soir sur son PC.

Pour une fois, j’étais motivé et les résultats ont suivi: à la fin de ma première année j’ai obtenu mon diplôme, c’est pour moi une grande fierté.  A l’issue de ce cursus, je me suis inscrit pour la deuxième année, et La Plateforme_ a proposé de me prendre en alternance.

J’ai tout de suite accepté parce que j’aime beaucoup la philosophie de l’école.

3/ Peux-tu nous parler des projets que tu as réalisés ? 

Nous avons commencé avec des projets assez simples pour nous permettre d’accéder à des langages tels que HTML et CSS. C’était vraiment sympa et très vite on a pu développer de premiers sites web simples.

Ensuite, nous avons réalisé quelques projets un peu plus évolués, en particulier en design graphique, ce qui est intéressant car cela nous permet de personnaliser et de tester beaucoup de choses.

Personnellement, j’étais impatient de commencer à utiliser le langage PHP, car c’est un langage de programmation sur lequel je travaille en passe-temps depuis l’âge de 13 ans. 

Il y a de vrais algorithmes derrière cela. 

Ce qui est intéressant c’est qu’on nous laisse le choix entre plusieurs projets. C’est très riche.

L’année dernière il fallait valider un projet de boutique en ligne. C’était passionnant. Outre le développement en PHP, je me suis également occupé de configurer la base de données et d’assurer la sécurité des accès au site.

4/ Un message pour de futurs apprenants de la Plateforme_ ?

Le monde du développement informatique peut sembler difficile et opaque, mais si vous êtes passionné allez y !

Retrouvez Clément sur son site : https://clement-caillat.students-laplateforme.io

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.

Nos apprenants ont du talent #2

Nos apprenants ont du talent #2

Nos apprenants ont du talent #2

Dans cette nouvelle rubrique, nous interviewons chaque mois un apprenant de la Plateforme afin d’en savoir plus sur lui et son parcours.

1/ Pour démarrer, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Sarah Chaouati, j’ai 28 ans, je suis originaire de Marseille et je fais partie de la première promotion Développeur Web de la Plateforme. A la fin de ma formation, La Plateforme m’a proposé de continuer à leur côté au travers d’une alternance de 2 ans, pendant laquelle je me perfectionne en développement web, tout en travaillant comme accompagnatrice pédagogique.

Je suis ravi de pouvoir m’impliquer dans les missions de La Plateforme_, le projet répond à ma quête de sens.

J’ai quitté très tôt l’école, le modèle scolaire ne me convenait pas, rester 7 heures sur une chaise à écouter un cours magistral ne me stimulait pas. A 18 ans, j’ai arrêté l’école et j’ai un peu voyagé, dont 3 ans à Malte en faisant des boulot alimentaires.

J’ai toujours baigné dans le milieu “Geek” (jeux vidéo PC etc.) mais j’avais trop d’a priori pour me lancer dans les études tech (C’est trop dur, je n’ai pas les capacités, Je vais devoir rester 7 heures devant un ordinateur, Il faut de gros diplôme à base pour entrer dans une école).

Suite à une séparation et une grosse prise de conscience, je me suis dit qu’il était temps que je devienne actrice de ma vie et que je trouve un boulot dans lequel je m’épanouisse. D’où la Plateforme !

2/ Comment ça s’est passé et pourquoi as tu choisis la Plateforme_?

J’ai découvert La Plateforme grâce à une conseillère Pôle emploi. J’ai rapidement pris contact avec La l’école et j’ai rencontré Pascal. On a discuté, et il m’a bien présenté les valeurs de l’école comme la bienveillance et l’ouverture d’esprit, ce qui est très important pour moi. Il a aussi déconstruit mes a priori sur les études, le code en me donnant les clés pour réussir : de la bonne volonté et de la motivation. 

J’ai participé à un Hackathon qui a duré 2 jours, et c’est là que j’ai rencontré toute l’équipe pédagogique.

J’ai alors été convaincue que c’est à La Plateforme_ que je voulais commencer ma reconversion professionnelle.

3/ Peux-tu nous parler des projets que tu as réalisés ? 

La première année j’ai étudié les bases pour devenir développeur web (HTML, CSS) puis les celles bases de l’algorithmique, puis du Front (Ajax). Le mode de pédagogie, c’est de travailler en groupe et de collaborer avec le plus de personnes possibles. C’est un système de points qu’on nous attribue en fonction des compétences développées, ce qui nous permet de participer à des projets.

Mon premier projet d’école, c’était la création d’une boutique en ligne de gâteaux.

Le plus dur, c’était un projet de réservation de salle en ligne, au niveau des “boucles”, c’était vraiment un challenge, mais on a réussi à le mettre en place.

Pour notre projet pro, c’était un site pour un centre équestre: nous avons dû imaginer des créations graphiques, ça nous a appris à nous présenter devant un professionnel, et à défendre nos choix.

4/ un message pour de futurs apprenants de la Plateforme ?

C’est accessible à tous du moment où on s’en donne les moyens ! On a une bonne équipe pédagogique, qui est là, disponible et bienveillante. Mais il faut se prendre en main.C’est un bon tremplin, on a la chance de rencontrer plein de personnes de milieu différents au contact de qui on va s’enrichir.

Je suis arrivée ! J’avais zéro diplôme, et aujourd’hui j’ai un équivalent bac+2 et une offre d’emploi de mon école.Il n’y a pas de peur à avoir, aucun jugement vis-à-vis de son parcours, ici ça ne compte pas ce qui compte, c’est la motivation et l’entraide.

C’est une bonne opportunité, je suis contente que la vie m’ait mené ici !

Retrouvez Sarah sur https://sarah-chaouati.students-laplateforme.io/

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.

Nos apprenants ont du talent #1

Nos apprenants ont du talent #1

Nos apprenants ont du talent #1

Dans cette nouvelle rubrique, nous interviewons chaque mois un apprenant de la Plateforme afin d’en savoir plus sur lui et son parcours.

1/ Bonjour Louise. On est ravi de t’accueillir pour cette première ITW de l’année 2021 qui vise à mettre en avant les étudiants de la Plateforme. Pour démarrer, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Louise Décombe, j’ai 27 ans et je suis originaire de Marseille. J’ai rejoint la Plateforme en mars 2020 pour suivre le cursus de la Coding School.

Avant de rejoindre La Plateforme, j’ai fait des études de droit à Paris jusqu’en Master à la Sorbonne. J’ai commencé à m’intéresser au droit du numérique pendant mes études et j’ai  pu faire un stage pour une “legaltech” pour laquelle au-delà du droit, j’ai eu à gérer plusieurs projets. Cette expérience m’a donné envie d’en apprendre plus sur les métiers du digital. A la Sorbonne, j’ai aussi participé à plusieurs groupes de travail sur les technologies et le numérique, l’intelligence artificielle, la blockchain… 

Quelque temps plus tard, j’ai pris la décision de me former aux métiers du numérique. En parallèle, après quelques années années à Paris, j’ai décidé de revenir dans le sud de la France, pour améliorer ma qualité de vie, et me rapprocher de ma famille. 

Et c’est à ce moment là que j’ai “rencontré la Plateforme” !

 

2/ Comment ça s’est passé et pourquoi as tu choisi la Plateforme ?

Je suis tombée par hasard sur un article qui parlait de la Plateforme dans la presse, dont la promesse de pouvoir se former au code sans pré-requis m’a intéressée. J’ai contacté Roxan, le responsable pédagogique afin d’obtenir un rendez-vous. Après avoir discuté de mes objectifs, il m’a orienté vers le programme de la coding school. J’ai participé au Hackathon de sélection de la promo et j’ai pu intégrer le cursus en mars 2020.

La pédagogie de l’école a été un élément déterminant dans mon choix: après des années de facultés et de cours magistraux, purement théoriques, la formation par projet m’a tout de suite séduite. La gratuité de la formation mais aussi l’ambition du projet de la Plateforme, avec sa dimension d’intérêt général, ont fini de me convaincre. Et comme en plus je voulais rentrer à Marseille, mon choix était clair !

Finalement, passer du droit au code m’a semblé assez naturel. Les deux matières sont très normées et font appel à de la logique pour aboutir à une conclusion.  A La Plateforme, je peux donc capitaliser sur mes expériences précédentes, ce qui n’était pas évident au départ.

 

3/ Peux-tu nous parler des projets que tu as réalisés ? 

J’aimerais d’abord mettre en avant le fait qu’à La Plateforme, les formations sont longues (1 an pour chaque cursus de la coding School), ce qui permet réellement un apprentissage en profondeur. En début d’année, on a par exemple appris l’histoire des langages de programmation, dans quel contexte et pourquoi les technologies web (HTML, PHP…) sont incontournables…

J’aime beaucoup la façon dont on travaille sur les projets d’école, en petit groupe de quelques apprenants. Ces projets sont fictifs mais inspirés de vraies problématiques d’entreprise. 

Nous avons dû par exemple développer un réseau social d’entreprise pour la Plateforme. Loin de l’image du geek dans sa chambre, on est amené à travailler en équipe tout le temps, ce qui est vraiment génial !

Mon projet d’étude principal (toujours en cours) est un projet d’équipe pour lequel on doit développer le site e-commerce d’une librairie de mon quartier (en PHP / Symfony). Hyper intéressant et très important pour cette petite entreprise. En particulier dans la période actuelle de crise sanitaire de la Covid-19 qui n’a à l’heure actuelle pas de moyen de vendre en ligne ni de système de click and collect. On a encore du boulot notamment sur la connexion entre le site et le logiciel de gestion de stock pour avoir les disponibilités en temps réel.

Ce qui me plait le plus dans cette expérience, au-delà de la partie technique où on s’éclate en équipe, c’est à quel point notre travail à du sens. Ce qui m’anime, c’est de donner de la visibilité numérique aux entreprises en France.

 

4/ Un message pour de futurs apprenants de la Plateforme ?

Coder n’est impossible pour personne, les apprenants qui sont les meilleurs de ma promotion n’ont pas forcément les parcours universitaire les plus poussés. Nous partons tous avec l’idée que tout est à apprendre.

Les formations sont longues, et c’est un plus ! On a le temps d’apprendre qualitativement, même s’il faut bosser vite et bien.

Pour voir plus grand, La Plateforme est un super tremplin pour se former, et les perspectives sont vastes, beaucoup commencent par le code, et se retrouvent avec de nombreuses opportunités. C’est la porte d’entrée vers divers métiers dans le numérique business ou tech par exemple.

Enfin, La Plateforme, c’est une super ambiance, bienveillante. On apprend beaucoup les uns des autres, tant sur le plan professionnel que personnel.

 

Retrouvez Louise sur https://louise-decombe.students-laplateforme.io/

Association loi 1901 - SIRET : 84160956300025

Tel : 04.84.89.43.69 - contact@laplateforme.io

© La Plateforme_. Tous droits réservés.